Eau et assainissement

Dimanche 28 Mai 2017

Eau et assainissement

Eau assainissement

I - L'eau que l'on boit...

La Ville de Carrières est approvisionnée en eau par la Société Lyonnaise des Eaux, concessionnaire de ce service public sur la commune. Cette eau provient à 97% de l'usine d'Aubergenville et à 3% de celle de Poissy. Elle fait régulièrement l'objet de contrôles et d'analyses  qui attestent d'un niveau de qualité satisfaisant, conforme aux normes en vigueur. Seul bémol, son léger goût de chlore. Un inconvénient reconnu par La Lyonnaise des eaux qui, dans le cadre du plan Vigipirate toujours en vigueur, a dû augmenter le taux de chloration en sortie des usines de production d'eau potable et des réservoirs de plusieurs villes de la région. Reste que le chlore n'est nullement toxique.


Un conseil pour déguster votre eau dans de bonnes conditions : laissez-la s'aérer quelques minutes dans une carafe, puis placez celle-ci, une fois bouchée, deux heures au réfrigérateur.

Pour toues vos questions sur l'eau que vous buvez, la Lyonnaise des Eaux est à votre écoute :


  Relations clientèle : 0 8010 379 379 
  Urgence : 0 810 879 879

Dans une enquête datant de février 2014, le magazine Que Choisir a attribué à la commune de Carrières-sous-Poissy (ainsi qu'aux communes voisines) la meilleure appréciation à l'eau sortant de nos robinets.

Qualité de leau

Source: http://www.quechoisir.org/app/carte-eau/

II - ...et l'eau qu'on épure

La gestion du traitement des eaux usées est de la responsabilité du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de l'Hautil.

Au coeur du dispositif de traitement des eaux se trouve l'usine Seine-Grésillons. Elle est construite sur d'anciens champs d'épandage de la ville de Paris et participe à la déconcentration de l'usine Seine aval. Outre les eaux usées en provenance de la zone centrale de l’agglomération parisienne (via les usines de pompage de Clichy et Colombes), cette usine traite les eaux des syndicats intercommunaux d'assainissement de la région de l'Hautil, de la région d'Enghien-les-Bains et la ville de Pierrelaye (bassin versant du ru de Liesse). Cela a permis la suppression de la station d'épuration de Carrières-sous-Poissy, issue du schéma d'assainissement de l'agglomération parisienne de 1968 et devenue obsolète. C’est une station d'épuration nouvelle génération (capable de traiter jusqu'à 300 000 m3/jour), à la fois par l’automatisation des processus avec un très haut niveau d’élimination des pollutions carbonées, phosphorées et azotées, et par l’intégration environnementale et la maîtrise des risques de nuisances olfactives ou sonores.